Le printemps des poètes


Quels désirs des états d’âme des jeunes du Lycée Montaigne ?

Quel temps plus fort que de célébrer Le printemps des poètes à l’occasion de la naissance de la nature, d’une nouvelle saison ?

Faire vivre la poésie et inciter les jeunes à tenir leurs plumes, composer des vers et se lancer dans le monde de leur rêve est un objectif primordial dans la réalisation de soi. 

Cette année, diverses actions ont été prévues pour célébrer ce printemps des poètes ayant comme thème le désir.

Ce terme, en portugais, nous relie aux étoiles qui ressemblent à ces points scintillants dans l’obscurité mieux que les mots et les désirs de ces jeunes innocents, rêveurs et enthousiastes futurs citoyens.

Autre chose qu’un pays, qu’un moment, qu’une vie, les élèves de 6e B et C ont rêvé et exprimé leurs désirs dans des calligrammes qu’ils ont reproduits.

Quant à nos jeunes élèves de 3e, ils ont tenu leurs plumes, laissé libre cours à leur imagination et composé des poèmes traduisant leurs désirs les plus profonds et les plus authentiques. On dirait des Baudelaire, des Verlaine, des Hugo et pourquoi pas des jeunes du Lycée Montaigne ?




Félicitations à notre Ambassadeur En Herbe Joachim Schutz


Félicitations à notre Ambassadeur En Herbe Joachim Schutz en CM2 A, lauréat de la finale de la zone Proche-Orient 2021, pour la catégorie du Cycle 3.

Notre cher élève a mérité cette victoire, lui qui a évoqué, avec authenticité, la question de la nationalité libanaise non attribuée aux enfants d’une mère libanaise et d’un père étranger.

Félicitations à la famille Schutz, à la famille du Lycée Montaigne et à notre honorable Ambassadeur en Herbe, Joachim.




Semaine de la Presse 2021


Le Lycée Montaigne célèbre le 32e anniversaire de la semaine de la presse

S’informer pour comprendre le monde ! Tel est le thème de la SPME pour l’année 2021.

Un thème assez vaste permettant de revenir aux fondamentaux de l’éducation aux médias et à l’information.

Dans ce contexte, les CM2, les 4e et la seconde ont été initiés aux différentes sources d’information, aux différents médias et au concept de la liberté d’expression.

Les CM2 ont découvert également les différents types d’images et ont appris à bien vérifier la source de l’image, la date de publication, le nom du journaliste… ils ont découvert en particulier la caricature et ont compris que l’objectif de ce genre de dessin de presse est de faire rire, réagir et réfléchir.

Les 4e, quant à eux, ont été initiés au développement de l’esprit critique en découvrant la diffusion de l’information via les réseaux sociaux. Cette problématique a été évoquée lors de l’intervention de la journaliste Philippine de Clermont qui a partagé avec nos jeunes son expérience dans le domaine des médias. Correspondante et interlocutrice désignée pour relayer de façon régulière l’information, Mme de Clermont-Tonnerre a eu l’amabilité de partager quelques-uns de ses articles, afin de montrer aux élèves selon quels critères les informations sont sélectionnées et comment les rédiger.

La dernière partie de l’intervention a été consacrée aux questions posées par les élèves à la journaliste sur plusieurs aspects de ce métier : la formation requise pour devenir journaliste, la dangerosité du métier, le profil psychologique nécessaire…

Nos jeunes adolescents ont conçu des dépliants dans lesquels ils ont diffusé une charte d’utilisation des réseaux sociaux à leurs pairs.

Finalement, les élèves de seconde ont vu se développer leur goût pour l’actualité ce qui leur permet de se forger leur identité de citoyen. Ils ont appris les caractéristiques d’une ligne éditoriale et lors de l’intervention du journaliste Bachir El Khoury, ils ont réinvesti leurs acquis quant au rôle des médias dans notre monde d’aujourd’hui, de la différence entre « fake news » et les fausses informations, et ont appris comment construire un article, lors d’un partage d’écran de plusieurs supports. Khoury. En outre, ils ont découvert que le Liban est classé 102e sur la carte des pays où la liberté d’expression est privilégiée ; finalement la séance a été clôturée par un échange avec les élèves qui se sont montrés fort actifs et intéressés.




Concours Plumier d’or 2021


Dans le cadre des concours proposés aux élèves du Lycée Montaigne, les classes de 4ème ont participé au concours PLUMIER D’OR. Il s’agit d’un concours de langue française qui se déroule en classe, comprenant une épreuve de grammaire et une épreuve de production écrite.

La meilleure copie sélectionnée dans chaque classe a été envoyée au jury de la DÉFENSE DE LA LANGUE FRANÇAISE.

Nous avons le plaisir de vous annoncer que nos deux candidats Michaelle Tauk en 4ème A et Maximilian Abdallah en 4ème B ont été les seuls gagnants de tout le Liban.

Félicitations à nos deux champions ! Nous sommes fiers de vous !




La francophonie célèbre son 51e anniversaire au Lycée Montaigne !


La francophonie célèbre son 51e anniversaire au Lycée Montaigne !

La création de l’Agence de coopération culturelle et technique a eu lieu le 20 mars 1970, il y a 51 ans de cela déjà.

Ses objectifs ont évolué au fil du temps pour donner naissance, en 2005, à l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Ainsi le mois de mars est le mois de la Francophonie ; pour cela, célébrer une langue commune et le dialogue culturel deviennent un rituel mitigé. Dans ce cadre, les élèves de CM1 ont découvert le concept de la Francophonie, son historique, la symbolique du logo, la répartition des locuteurs francophones sur les continents et ont reproduit les drapeaux de ces pays qui seront mis en valeur lors de l’exposition virtuelle qui aura lieu le 20 mars à l’occasion de la journée de la francophonie. cliquez ici pour voir la vidéo https://youtu.be/kd9WzGzlSJg 

Les élèves ont également rencontré, lors d’une séance virtuelle, l’écrivain libanais, Alexandre Najjar qui a remporté le Grand Prix de La Francophonie, décerné par l’Académie Française.

M. Najjar a parlé de l'importance de la lecture, de son métier d'écrivain, du rôle de la francophonie dans la mondialisation et de l’importance du prix qu’il a obtenu, puis a répondu aux questionnements des élèves, résumant ainsi les qualités d’un homme modeste qui, par sa plume, traduit la culture d’une nation, voire d’un monde passionné par la langue de Molière.

Cette rencontre qui restera gravée dans leurs souvenirs, leur assurera une ouverture au monde et un enrichissement culturel.

Bonne fête de la francophonie !




Ambassadeurs En Herbe


Félicitations à nos « Ambassadeurs en Herbe» 

Cette année, le Lycée Montaigne a participé au concours “Ambassadeurs en herbe” organisé par l’AEFE. Il s’agit de mettre en valeur l’éloquence des élèves au service d’idées fortes qu’ils souhaitent porter. 17 élèves ont fait preuve de grande persévérance et se sont portés volontaires pour représenter le Lycée Montaigne en tant qu’Ambassadeurs en Herbe

Ce n’était pas un simple jeu mais une expérience inoubliable qui restera gravée dans leur mémoire. 

Des discours prononcés traduisent la maturité de nos jeunes et un haut degré de prise de conscience sur des sujets portant sur l’Egalité, la Fraternité et la Citoyenneté dans un monde qui se voit déchiré par l’individualisme. 

Le jury de l’établissement a eu beaucoup de difficultés à sélectionner les deux meilleures vidéos par cycle. Finalement 4 lauréats représenteront le lycée Montaigne à la finale-zone du Proche-Orient : 

Joachim Schutz (CM2 A) 

Farouk Keyrouz (CM2 B) 

Clara Merhi (5e

Cyril Khoury (1ere)

Toutefois, tous les candidats qui ont participé au concours sont considérés ambassadeurs en herbe de l’établissement et un diplôme leur sera décerné dès que la situation sanitaire sera propice. 

Félicitations à tous les candidats pour les ailes qui leur permettront de s’envoler vers un avenir prometteur et qui les guideront vers la voie du succès ! 

Félicitations aux quatre lauréats pour cette réussite, dans l’espoir d’entendre leurs voix parcourir le monde. 

 




Semaine des lycées français du monde


Citoyens et citoyennes, égaux et solidaires au Lycée Montaigne à l’ère du Covid-19

Dans cette période tumultueuse de l’histoire humaine, un besoin surgit du plus profond de la planète Terre, de nos âmes et de notre humanisme : devenir des citoyens qui savent vivre pour les autres, développer l’altruisme et enterrer à jamais notre égoïsme.

Cette nécessité s’est traduite au Lycée Montaigne en actions, activités et compétences. Une famille éducative qui ne cesse de se montrer à la hauteur des épreuves et se trouve pionnière dans la mise en place d’actions mettant au premier rang de l’échelle de sa mission, la formation de « citoyens et citoyennes, égaux et solidaires capables de relever les défis de demain ».

En vue de concrétiser cette thématique adoptée, cette année pour célébrer la semaine des lycées français du monde, les enseignants se sont mobilisés, malgré les obstacles et l’absence des élèves au sein de l’établissement, pour créer un cadre de citoyenneté par de multiples activités.

Une rentrée exceptionnelle pour des citoyens en sécurité, à l’époque du Covid-19 !

En effet, les élèves ont appris que la citoyenneté relève de leur propre entité, transcende le lieu et le temps et dépasse les groupes primaires auxquels ils appartiennent pour se lancer dans un monde à la fois illimité et interdépendant.

Cette valeur universelle qui voit le jour à l’époque du Covid-19, a été traduite en panneaux d’affichage accueillant les élèves pour une rentrée qui suppose une distanciation et où les camarades doivent éviter un salut amical après des mois d’absence.

Ces affichages initient les enfants des cycles 1 et 2 aux gestes à retenir pour se protéger et protéger les autres.

D’autre part, les élèves de CM1, CM2 et 6e se sont exprimés sur ce qui les a marqués l’été dernier, dans des dessins et peintures voyant ainsi naitre de petits artistes en herbe.

Ces chefs d’œuvre, font surgir les émotions et les sentiments des élèves face à leur capitale sanglantée et au virus qui ravage le monde.                                                                               

Etre citoyen dans un pays singulier !

En outre, à l’occasion de la fête de l’indépendance du Liban qui coïncide le 22 Novembre, les élèves du collège et du lycée ont rencontré, par niveau et en visioconférence des personnalités libanaises tels Oussama El Rahbani, Nadine Labaki et Khaled Mouzannar, Tania Kassis, Edmond Sassine et Malek Khoury.

Ces multiples visioconférences ont favorisé une ouverture au monde et un échange culturel patriotique aux niveaux de la musique, de l’histoire, de l’appartenance à sa patrie et du rôle du citoyen.

Les personnalités ont échangé avec les élèves et débattu sur le rôle de la presse et de l’art dans la renaissance du Liban futur et le profil d’un leadecadre de la mission éducative du Lycée Montaigne. Elles éveillent le sens critique chez les élèves et les incitent à réfléchir aux valeurs de la citoyenneté qui dépassent les frontières de leur pays.




La nuit des idées du lycée Montaigne


La nuit des idées est un évènement organisé par l’Institut français qui s’adressait cette année pour la première fois au Liban aux lycéens du réseau de l’AEFE, autour de la thématique « être vivant ». Cette manifestation culturelle propose aux participants de prendre part à des grands débats de société en créant des espaces d’échanges soutenus par des performances artistiques.

Être vivant : ce thème place au cœur de la Nuit des idées 2020 la question des équilibres écologiques et de la relation de l’homme au monde. Il invite à échanger autour des questionnements que soulèvent les mutations technologiques et l’avènement de l’intelligence artificielle. « Être vivant », c’est aussi agir, s’engager, donner du sens à ses actes et à son existence. 

Dans ce cadre, la classe de seconde du lycée Montaigne s’est investie dans un projet sur l’engagement qui s’est déroulé en plusieurs étapes. Tout d’abord une rencontre avec M. Araygi, ancien Ministre de la culture, visant à les sensibiliser à la thématique et aux techniques de débat. Les élèves avaient tout d’abord préparé un questionnaire, guidés par leurs enseignants. Lors de la rencontre ils ont pu discuter avec M. Araygi des grandes questions touchant la société libanaise aujourd’hui, et de son engagement politique et citoyen. Forts de cette expérience enrichissante, certains élèves ont décidé de participer à l’événement adressé aux lycéens à l’Institut français du Liban le jeudi 30 janvier 2020.

Au programme de la nuit des idées des lycéens, une performance théâtrale sur les robots suivie d’une table ronde sur l’engagement lycéen animée par les élèves membres de l’inter-CVL et modérée par l’Orient Le Jour. Les élèves élus au conseil de vie lycéenne (CVL) se sont effectivement rendu à une réunion de préparation de la table ronde au Grand lycée franco-libanais, avant de rejoindre l’évènement à l’IFL.

 Les autres élèves les ont retrouvés et tous ont assisté, à partir de 15h à l’IFL, à une performance théâtrale sur la thématique de la robotisation. Cette pièce à la scénographie moderne proposait d’aborder avec humour des questions assez profonde sur la place des robots, par exemple, leur rôle dans l’avenir des métiers, la compagnie qu’ils pourraient apporter à des personnes isolées, mais également leur implication militaire ou le pouvoir qu’ils pourraient prendre sur l’humanité. Ces problématiques qui peuvent sembler relever de la science-fiction plus que de la réalité, sont en fait au cœur de la réflexion sur le vivant.

Les élèves ont ensuite participé à un débat lancé à travers une table ronde sur l’engagement des lycéens. Les représentants du CVL ont démontré, à travers les projets qu’ils mènent au sein de leurs établissements respectifs, une certaine forme d’engagement. Une fois le cadre du débat posé, les jeunes présents dans la salle ont pu s’exprimer et interagir sur les différentes formes d’implication dans la vie citoyenne, dans leur école, mais aussi en dehors ; sur le rapport à la politique alors qu’ils n’ont pas encore le droit de vote ; sur les responsabilités individuelles et collectives incombant à tout citoyen ; sur l’expression de leur créativité…

La participation de nos élèves à ce genre de projet est à nos yeux à la fois pertinente et importante, ils sont les citoyens de demain et leur engagement dans le débat de société est la première voix vers l’implication dans l’avenir de leur pays.

Pour en savoir plus sur la rencontre avec M Araygi, suivre ce lien: http://www.lycee-montaigne.edu.lb/view-3460

Pour écouter l'émission de webradio, cliquer sur le lien suivant: https://soundcloud.com/user-96890318/emission-nuit-des-idees-2nd




Recherche sur les droits de l'homme en 6ème


L’étude en classe de 6ème d’une œuvre littéraire abordant la place des femmes dans les sociétés primitives a donné lieu à un projet pluridisciplinaire.

Les élèves de ces deux classes ont en effet mené une recherche au CCC sur les droits humains. Par groupe de 5 élèves, ils ont pu analyser les sujets suivants : droit de l’enfant, droit des femmes, liberté d’expression, biographie de Gandhi ou Malala, égalité entre hommes et femmes.

Dans un premier temps, ils se sont appropriés les étapes de la recherche, méthodologie centrale dans l’ensemble de leur scolarité. Cette méthodologie repose sur six étapes, durant lesquelles ils ont été guidés : délimiter le sujet, interroger les sources, sélectionner les documents, prélever l’information, traiter l’information, communiquer les résultats. Un carnet de bord leur a permis de suivre pas à pas chacune des étapes en compilant leurs données.

La recherche et la compilation des informations permettent également aux professeurs documentaliste et de français de travailler sur la construction du plan et la hiérarchisation des données : les élèves doivent sélectionner parmi la multitude d’informations celles qui sont nécessaires, celles qui seront écrites dans le powerpoint et celles qui seront dites à l’oral.

Ce travail a permis une mise en pratique immédiate des notions vues avec leur professeur d’informatique à travers la réalisation d’un power point en classe.

Ainsi la pluridisciplinarité permet aux élèves de mettre en résonnance des notions enseignées dans différentes matières.

Ce projet répond aux exigences de formation des élèves à l’oral, conformément à la réforme du lycée qui donne aux compétences de communication une place importante, et ce dans toutes les matières.

Ils ont également pu rencontrer un intervenant extérieur à l’établissement. M. Kanbour leur a présenté le métier de journaliste et les questions de liberté d’expression.

Ce travail fera l’objet d’une évaluation duelle : la présentation orale bien sûr, mais également seront évaluées les compétences mobilisées dans le travail préparatoire, compétences d’autogestion, de planification, de communication…




La journée mondiale de la langue arabe 2019-2020




Ani-mots, livre réalisé par les CM1


Dans le cadre du Salon du livre francophone de Beyrouth, le lycée Montaigne reçoit chaque année un auteur jeunesse qui accompagne une classe dans l'écriture d'un livre. Ce travail d'écriture est ensuite accompagné d'un travail d'illustration et la classe présente son livre au Salon du livre suivant. 

En novembre 2018, c'est Florence Hinkel qui avait guidé la classe de CM1 B dans ce travail. Les élèves ont travaillé autour des mots valises, donnant naissance à des textes cocaces, à découvrir dans la version numérique du livre intitulé Ani-mots, en lien ci-dessous. 




Soutien jeune auteure





Semaine des lycées français du monde


Dans le cadre de la semaine des lycées français du monde, le lycée Montaigne met à l’honneur certaines de ces activités. De la maternelle au Baccalauréat, l’enseignement français pour réussir… mais aussi pour créer, réaliser, découvrir, apprendre.

Ainsi les élèves de la maternelle ont peint des silhouettes sur les murs de leur école, finalité d’un projet sur la différence et fabriqué des totems représentants des personnages issus de leur imagination.

L’élémentaire a choisi de mettre en avant un très beau projet sur le miel mené par les classes de CE2, intitulé « De la fleur à la tartine » dans le cadre d’une séquence de sciences sur l’alimentation.

Les élèves du collège ont, quant à eux, découvert le réseau de l’AEFE à travers une cartographie des établissements présents au Liban. Le moyen de mesurer l’importance de l’enseignement français dans le pays du cèdre et de rapprocher des élèves de régions différentes.

Les élèves de seconde ont, pour leur part, réalisé une série de photos inspirées de la révolte libanaise débutée le 17 octobre 2019. Les questionnements de ces jeunes sur l’avenir de leur pays et la place qu’ils y trouveront sont au centre des revendications portées par les protestataires. L’occasion pour ces élèves de développer leur réflexion concernant la citoyenneté, l’avenir et également le sens réel de la réussite.